Les ambassadeurs de la différence

Un cyclope s’exprime

<< Oui ! Nous sommes là, toujours là et bien là. Depuis des siècles nous vivons dans l'imaginaire de l'homme et aujourd'hui il nous semble encore davantage. Tout est une question de regard ... >>

En effet, qui est attentif aux créatures fantastiques et pause un regard pertinent sur l’imagerie populaire contemporaine constate qu’il ne se passe pas un jour sans que nous  » les cyclopes  » soyons appelés à signaler notre présence. Que ce soit à l’occasion de la sortie d’un film de fiction, dans les programmes TV, dans les DVD pour enfants, que ce soit à l’occasion d’une lecture de revues d’information ou, encore, dans les réclames, les jeux et jouets issus des plus fameux dessins animés de l’année, que sais-je encore.

Oui ! Nous sommes partout. Les mondes de la communication et du marketing n’ont de cesse de nous faire des clins d’œil. Pourquoi ? Veut-on nous donner la responsabilité d’un message à faire passer aux terriens ? Pour ma part je pense avec force que oui. D’abord parce qu’il est vrai que cette créature à un œil que nous sommes, accroche intelligemment le regard et c’est là un moyen d’ouvrir une porte à la lecture de l’information comme aussi pour entrer dans le monde de l’imaginaire et celui du rêve. Mais pas seulement, une chose est sûre, regardez, avez-vous remarqué comme vos petits protégés, vos chères « têtes blondes » ne sont plus terrifiés par les monstres aussi laids soient-ils. Je dirais même qu’ils nous ont plutôt bien intégrer dans leur  » royaume enchanté  » et leur  » espace rêverie « . Vous, parents et grands parents, adultes, avez-vous remarqué comme il est loin le temps où le grand méchant loup qui dévore le petit chaperon rouge et fait peur aux petits. Tout ça c’est du passé je vous le dis.
Oui ! Ce temps là n’est plus et c’est tant mieux pour tous.

Le cyclope que je suis et qui vous parle se doit de vous dire pourquoi il pense que c’est mieux : Longtemps, très longtemps traités de monstres que dis-je de démons par les uns, d’êtres brutaux et violant par les autres, par d’autres encore de sauvages, cannibales qui plus est, on nous a classés comme des créatures immondes et indésirables, symbole du mal ? Mais aujourd’hui les choses changent. On nous regarde autrement. Fini l’image négative décriée par vos ancêtres et aînés. Vos enfants nous aiment, c’est merveilleux et très encourageant. Quant à vous adultes ça progresse, des réticences existent encore mais les mentalités évoluent – Qui puis-je, l’homme est ainsi fait : tout ce qui est différent de lui le bloc, le paralyse, le répugne.

La différence lui fait peur au point de le faire se détourner, voir de changer de trottoir parfois pour ne pas la voir ou l’approcher. Parce que nous avons une particularité physique, nous sommes mal perçus et nous cyclopes comme vous handicapés et hommes de couleur nous subissons le regard réprobateur des autres, de ceux qui se disent normaux…
Nous le savons, le handicape et la différence sont des obstacles à notre volonté d’intégration dans la société – Moi je vous le dis, grâce aux enfants (qui vont devenir grands) j’ai confiance, la différence va finir par être acceptée et être reconnue comme un des atouts indispensable du bon développement de la civilisation.
Il faut bousculer les préjugés, c’est là notre raison d’exister.

Héphaïstos vous salut bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Stages, annuaire et formations

book daniel lambert

Moulage et fonderie d'art - Relié 304 pages

Fonderie art

facebook